jeudi 16 avril 2015

Galapagos - Marquises - JOUR 7

À 15H15 heure locale (qui est aussi devenu 14:15 car on vient de changer l'heure...) on est à 2000 miles nautiques des Marquises. On a donc fait le tiers du chemin. Les alizés du SE sont bien établis et réguliers, le vent varie entre 12 et 20 Kn au grand largue babord amures (on reçoit le vent du côté gauche). Il fait beau, on n'a pas eu de grain depuis 2-3 jours. On est vraiment dans un coin isolé de la planète. Le dernier navire aperçu était il y a 5 jours. Depuis, plus rien, pas de cargo, pas de voiliers et même pas d'avion dans le ciel. Seulement des milliers d'étoiles la nuit en plus du plancton phosphorescent qui ressemble à des centaines d'étoiles qui scintillent dans la mer. Il y a aussi des quantités de poissons volants qui décollent à l'arrivée de Mandala. Assez spectaculaire!!! On a aussi découvert que les calmars aussi peuvent voler!!! On n'en a jamais vu mais presque à chaque matin on en retrouve sur le pont de Mandala sans qu'il n'y ait d'embrun pour les y amener!!! Est-ce à dire qu'ils sautent hors de l'eau??? ou est-ce que ce sont des embruns qu'on ne perçoit pas qui les projètent sur le pont??? mystère...

Aujourd'hui, on a fait marcher la génératrice pour recharger les batteries complètement, faire de l'eau douce et faire du pain. On n'a pas eu d'autres pépins techniques avec Mandala depuis les petits ennuis de pilote automatique durant la première nuit.

L'école est un peu difficile mais on y arrive partiellement. On continue de vivre au rythme des quarts car évidemment, on navigue 24h/24h et 7j/7j. La prochaine nuit complète sera aux Marquises (si le mouillage n'est pas trop mauvais).


2 commentaires:

  1. Les surprenantes prouesses des calmars volants

    Des encornets ont été photographiés au large du Brésil en plein vol… donc hors de l’eau. Et ils ne font pas que sauter : leur vitesse en l’air est cinq fois plus importante que dans l'eau. Ont-ils recours au déplacement aérien uniquement pour fuir les prédateurs ? Des chercheurs pensent que les calmars pourraient voler pour voyager plus vite...
    Raymond

    RépondreSupprimer
  2. Des scientifiques japonais viennent de confirmer que les calmars volants (Ommastrephes bartramii – ommastrephidae) peuvent voler sur plus de 30 mètres dans les airs à une vitesse plus rapide que celle d’Usain Bolt, s’ils veulent échapper à leurs prédateurs.

    Le mollusque se propulse hors de l’océan par le tir d’un jet d’eau sous pression, avant d’ouvrir ses nageoires pour planer à une vitesse pouvant atteindre les 11,2 mètres par seconde (Usain Bolt, 10,31 mètres par seconde), selon les récentes recherches de Jun Yamamoto de l’Université d’Hokkaido
    Raymond

    RépondreSupprimer

Pour vous aider à publier votre commentaire, voici la marche à suivre :

Premièrement, il faut que votre browser accepte les cookies...
Pour ceux qui utilisent Safari, il faut aller dans le menu préférences de Safari, puis dans Privacy et sélectionner "accept third party cookies"

Ensuite,
1) Ecrivez votre texte dans le formulaire de saisie ci-dessus
2) Si vous avez un compte, vous pouvez vous identifier dans la liste déroulante Commentaire
Sinon, vous pouvez saisir votre nom ou pseudo par Nom/URL
3) Vous pouvez, en cliquant sur le lien S'abonner par e-mail, être assuré d'être avisé en cas d'une réponse
4) Cliquez sur Publier enfin.

Voilà, c'est fait et merci!!!

Remarque : Seuls les membres de ce blogue sont autorisés à publier des commentaires.